Personnalité à découvrir : Goze Bertin Bénié

Dans le cadre de l’édition 2015 du Mois de l’histoire des Noirs, Actions interculturelles a rencontré quatre personnes exceptionnelles issues de la communauté noire de Sherbrooke. Nous vous présentons à l’instant M. Goze Bertin Bénié. Bonne lecture!

art_blogue_goze_benie

Goze Bertin Bénié est arrivé au Canada le 17 septembre 1976 en tant qu’étudiant à l’Université Laval de Québec. Titulaire d’un doctorat en photogrammétrie et télédétection, il est professeur chercheur en traitement d’images et en science de l’information géographique à l’Université de Sherbrooke. Il est également président fondateur de Géoimage Solutions, une compagnie sherbrookoise de recherche et développement dans le domaine de la géomatique.
Il est le premier docteur d’Afrique noire francophone en télédétection numérique. À titre de professeur, M. Bénié a contribué (à titre individuel ou de membre d’équipe) à des travaux de recherche totalisant quelques millions de dollars en subventions et contrats à l’Université de Sherbrooke.

« C’est le Bureau de liaison entreprises-universités qui m’a soumis en 2004 l’idée de créer une société qui valoriserait et commercialiserait les résultats des recherches faites à l’Université. Les collègues juristes ont bien des cabinets d’avocats, et les médecins des cliniques médicales. Pourquoi n’aurais-je pas un cabinet de génie-conseil? », se souvient M. Bénié.

Père de quatre enfants, il s’est établi à Sherbrooke depuis 1990 en raison de son intérêt pour l’Université de Sherbrooke et parce qu’il adore l’accueil et l’ouverture d’esprit de la population sherbrookoise vis-à-vis des différences culturelles.

Un modèle pour la communauté

Le travail occupe une place importante dans les valeurs de M. Bénié. Son entreprise compte plusieurs employés et stagiaires issus de différentes cultures et il investit temps et énergie afin de former des étudiants originaires de plusieurs pays à la maîtrise et au doctorat. Il reconnaît que c’est par le biais de contacts professionnels qu’il a pu saisir la plupart des opportunités d’affaires qui ont été bénéfiques pour sa carrière. C’est pourquoi il encourage les jeunes Africains à se créer et entretenir des relations professionnelles.

« Je n’ai pas dit que c’était toujours facile de s’intégrer dans un pays d’accueil, mais le travail est certainement un élément clé de succès d’intégration de tout immigrant », souligne-t-il.

M. Bénié soutient aussi énormément les activités rassembleuses des communautés noires, notamment celles qui concernent le volet culturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*